ANNE MANDORLA

Née dans les Vosges, Anne Mandorla évolue entre la France et l’Allemagne. Elle étudie par la suite à l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Nancy-Lorraine de 1972 – 1978. Elle obtient ensuite une licence d’arts plastique à l’université de Paris I, puis un master d’histoire de l’art à l’Université de Nancy-II Lorraine. Forte de cette triple formation, elle s’oriente vers l’enseignement des arts plastiques puis la documentation et la conservation des Peintures du musée d’Orsay. Mais Anne Mandorla a toujours su qu’elle serait peintre, et se consacre alors exclusivement à la peinture et à la gravure.

Ce sont ses voyages qui enrichissent son travail, toujours à la limite de l’abstraction. En couleur, et en finesse.

« Mon langage chromatique et gestuel évolue vers une expression de plus en plus minimale. Les thématiques successives s’interpénètrent et certaines d’entre elles ressurgissent pour créer des cycles. Tout en tressant des liens transdisciplinaires avec la botanique, l’ethnologie, l’histoire, la littérature, l’architecture…elles s’articulent autour de l’avant et de l’ailleurs, pour tenter d’appréhender l’ici et le maintenant. »

A chaque nouvelle création, Anne Mandorla expérimente. Dans les gravures, elle est à la recherche d’un équilibre, tant dans l’utilisation des couleurs, que par ses compositions, entre le plein et le vide. Ce sont des paysages, semi-figuratifs, où la nature est omniprésente. Elle tente de fournir une lecture esthétique de l’ordinaire. Chaque tirage d’une même gravure est unique, avec notamment l’apposition d’un papier marouflé, d’un papier de chine, ou encore d’un changement de couleurs.

Anne Mandorla expérimente aussi par ses assemblages-collages, séries à mi-chemin entre la peinture, la gravure et le collage. La recherche de l’harmonie par l’artiste, au gré de ses créations et de la spontanéité de l’expérimentation, en font des séries passionnantes, et chargés de détails.

Ses peintures sont les témoignages de ses différents voyages (iles de l’Océan Indien, Cap Corse, ou Sahara Atlantique). Anne Mandorla réalise des études paysagères, et en profite pour découvrir de nouveaux pigments, ou de nouvelles matières, reflets des paysages découverts. « Mes peintures allusives sont prétextes à jouer du spectacle de la nature rappelant à l’humain qu’il gravite dans un, monde impermanent… Je pulvérise eaux, nuages et envols de poussières organiques, dans un format panoramique, hors des normes occidentales. »

Lire plus