MARIE-ASTRID GRIVET

Marie-Astrid Grivet a grandi au sein d’une famille d’artistes et de collectionneurs d’art. Elle a donc été formée très jeune aux notions de beau, d’esthétisme, et plus généralement de techniques picturales. Après avoir obtenu son diplôme en gestion et quelques années passées dans la finance, Marie-Astrid Grivet décide finalement de se consacrer à sa passion, la peinture.

La technique de Marie-Astrid se concentre sur la technique de la peinture sur huile et huile solide en bâton. Cette peinture, lente à sécher, permet à Marie-Astrid de repenser. Ses œuvres sont en évolution constante, tant dans les formes que dans les couleurs, et ce jusqu’à ce que l’artiste arrive au point final.

Marie-Astrid a une approche de la peinture très rythmique, elle peint des natures mortes et des roches, mais ce sont toujours des perspectives qui sont mises en avant. Son inspiration trouve sa source dans la représentation d’espaces et d’objets, avec leur jeu de lignes verticales et horizontales, de courbes, de pleins et de vides. Une musicalité des couleurs, et des formes en ressort systématiquement. L’artiste joue également avec les matières. Elle peint principalement à l’huile, alors que la plupart des artistes ont abandonné l’huile pour l’acrylique, qui séchait lentement. Marie-Astrid en a fait une force, puisqu’elle construit ses œuvres par strates, ce temps de séchage lui permet de revenir sur l’œuvre, la modifier jusqu’à arriver à un résultat d’équilibre. En outre, Marie-Astrid s’inscrit dans une volonté de liberté, et est sensible à ce mélange de texture que permet la peinture à l’huile (avec la térébenthine, l’huile de lin, les différents degrés de dilution permettant des subtilités…). Son travail est avant tout décomposé, par étapes, pour aller à l’essentiel jusqu’à la bonne intensité. Cela permet une familiarisation avec le sujet et une intériorisation de son travail. Toujours à la limite de l’abstraction, Marie-Astrid recherche l’évasion chez le spectateur, et la perte dans l’harmonie de ses couleurs et formes. Marie-Astrid, parle de son travail en ses termes : « J’aimerai que ma peinture entraine l’observateur à s’évader, calmement, posément, en regardant chaque partie du tableau de manière unifiée. La toile est un tout, on y rentrer par un côté, on s’y promène, et on en ressort… la composition et l’harmonie colorée permettent cette rencontre avec l’autre, ce partage de sensibilité”

Lire plus